LA CRISE

fd

fd


Debout !

On l’entend assez depuis des mois (que dis-je, des années), la crise, c’est moche.

Situation de trouble profond, phénomènes pathologiques se manifestant de façon brusque ou moment critique, la crise est majoritairement connotée de manière négative. Le mot est si souvent employé aujourd’hui qu’il ne nécessite même plus de qualificatif : “c’est la crise”, donc.

Parfois, le mot “crise” se retrouve quand même précisé : on parle de crise cardiaque, mais aussi de crise en Irak, de crise au Soudan, de crise écologique, de crise à la SNCF ou de crise des intermittents.

Parlant de la crise des intermittents (qui a dit “crise du MEDEF” ?), l’Athénée n’a pas fait exception à la vague d’annulations de ces dernières semaines. Avant-hier, la représentation de La Colombe et Le Pauvre Matelot a été annulée en raison d’une grève visant à défendre le régime de l’intermittence.

Athénée grève intermittents spectacles

Sans intermittents, pas de spectacle, mais aussi pas de radio, ni de cinéma, ni de télévision.  J’avais écrit un article sur le blog pour donner quelques clés de compréhension sur la réforme proposée par le MEDEF, à (re)lire ici. Je rappelle que des propositions alternatives avaient été formulées par un comité de suivi composé de parlementaires, de représentants syndicaux et d'experts, qu'elles pourraient permettre de réaliser des économies sans pénaliser les plus précaires, et qu'elles n'ont même pas été étudiées.

Vous trouverez sur cette photo une grande partie du personnel de l’Athénée et du spectacle La Colombe et Le Pauvre Matelot, à commencer par Patrice Martinet (directeur du Théâtre) et Stéphane Vérité (metteur en scène du spectacle), mais aussi des techniciens, artistes, personnel administratif et agents d’accueil présents pour informer et discuter avec les spectateurs qui n’avaient pu être prévenus à temps de l’annulation.

Athénée grève intermittents

Photo prise par Mano Bourcart

Mais “crise” vient d’abord du grec “krisis”, qui signifie “décision” ou “jugement” : c’est le moment qui mène à une évolution décisive ou à un dénouement. Le changement dans la douleur, en quelque sorte.
La crise est nécessairement un moment transitoire : elle ne peut durer éternellement. C’est donc aussi une opportunité, une possibilité de transformation, un “c’est maintenant ou jamais”.

Si vous ne venez pas, on fera une crise”, scandent les affiches de l’Athénée actuellement placardées dans les rues et le métro de Paris : c’est en continuant à venir au Théâtre que vous soutiendrez la culture et aiderez, on l’espère, au dénouement heureux :-) La saison 2014-2015 de l’Athénée est à découvrir ici.

Bon début de semaine.


Clémence Hérout



La Colombe à Paris

cs1

cs2
cs3
cs4
cs5


Couroucoucou

Lorsque je suis arrivée hier soir à l’Athénée, l’équipe technique était en pause avant la première des deux opéras La Colombe et Le pauvre Matelot.

Athénée Colombe Matelot Clémence Hérout

Du coup, il n’y avait personne sur scène, à part bien sûr le décor (j’ai testé le canapé, il est dur en fait !) sous l’oeil de Richard, perché dans la régie en haut de la salle.

Athénée Colombe Matelot Clémence Hérout


Le plus mignon m’attendait en loge numéro 7 :

Athénée Colombe Matelot Clémence Hérout


Oui, elle est bien vivante, au point que j’ai eu toutes les peines du monde à vous montrer une photo nette : Madame n’avait pas très envie de prendre la pose.


Pour information ou rappel, la plupart des personnes présentes sur scène et dans les coulisses de ces deux opéras sont intermittentes du spectacle (sauf la colombe, qui s’en fout sans doute du moment qu’on lui donne à manger).
Si vous voulez comprendre le mouvement actuel, je vous conseille cet article très clair sur le site du Monde.

La Colombe et Le pauvre Matelot dirigés par Claude Schnitzler et mis en scène par Stéphane Vérité se jouent à l’Athénée jusqu’à dimanche !

Clémence Hérout


Le matelot n'était pas si pauvre

ff

fg
gf
gf
fgr
gr
 

Plus de billets

BlogCFC was created by Raymond Camden. This blog is running version 5.9.002. Contact Blog Owner