La noblesse de la grâce et le plaisir de la douceur

G.-C. Menotti est le compositeur de l’opéra The Consul, qui commencera mercredi à l’Athénée.

Né en 1911 en Italie dans une famille de huit enfants, il s’installa aux États-Unis à l’âge de dix-sept ans. D’abord compagnon du compositeur Samuel Barber, il partagea la plus grande partie de sa vie avec le chef d’orchestre Thomas Schippers.

Compositeur d’une vingtaine d’opéras dont il fut aussi l’auteur des textes en italien ou, majoritairement, en anglais, il écrivit des livrets d’opéras pour Samuel Barber, fut professeur de musique et composa des ballets, concertos ou oeuvres de musique de chambre.
Il fonda le Festival des deux Mondes en Italie puis aux États-Unis, mais regretta publiquement le temps qu’il dut consacrer à sa direction au détriment de la composition.

Menotti


Si certains critiques ont qualifié la musique de Menotti de sentimentale et sans audace, beaucoup ont aussi salué son incroyable aisance dans le style lyrique, qui ferait aimer l’opéra aux plus récalcitrants.

À une époque où la musique allait vers toujours plus d’audace et de déconstruction, l’oeuvre de Menotti parut presque révolutionnaire par son (relatif) conservatisme assumé. Commentant son opéra The Last Savage, il déclarait par exemple avoir “osé s’écarter complètement des dissonances à la mode pour s’efforcer modestement de redécouvrir la noblesse de la grâce et le plaisir de la douceur”.

Créé en 1950, The Consul raconte le combat d’opposants politiques contre la bureaucratie et reste son opéra le plus connu : il lui valut deux prix prestigieux (le prix Pulitzer et le Drama Critics Circle Award) et fut joué à Broadway pour 269 représentations.

Récipiendaire de nombreux prix et distinctions, G.-C. Menotti est décédé en 2007 à Monaco, à l’âge de 95 ans. Vous pouvez écouter quelques extraits de The Consul sur le site de l'Athénée.

Sources : base de données Brahms et nécrologie parue dans le New York Times le 2 février 2007.

Clémence Hérout


The Consul : Acte 1

consul R

PLOU
une secretaire
 


Et bim

L’Athénée est un vénérable théâtre. Âgé de presque cent vingt ans, il a connu des guerres, des émeutes, des travaux de rénovation, de nombreux directeurs et des milliers de spectateurs.

Il a survécu à tout. Tout ? Non ! Car un spectateur doté d’irréductibles bras résiste encore et toujours à la grande douceur :

Athénée trou mur porte



C’est vrai que les portes permettant d’accéder à la salle ne sont pas pratiques, mais le mur, lui, ne vous a rien fait. Merci pour lui.

Bon mercredi !

Clémence Hérout


Sur la route avec Clémence

vc

hgfd
vcxs

 


Coup de pompes

Vous connaissiez déjà les chemises de Dominique, directeur technique de l’Athénée.

Sachez que Dominique porte aussi des chaussures qui tabassent, mais qu’il n’est pas le seul à l’Athénée.

Je vous propose donc un petit portrait en pieds de Dominique (directeur technique) Alexandra (chargée des relations avec les publics), Claire (attachée de presse), Muriel (chanteuse lyrique passée par trois fois à l’Athénée) et moi (je pense que vous situez).

(pour davantage de piment, les photos ne sont pas dans l'ordre)


 

Lorsque j'ai prévenu les intéressés que leurs petits pieds allaient se retrouver sur le blog, Muriel m'a fait cette réponse en image :

"J'attends de pied ferme!"

Au Théâtre, Canti d’amor de Monteverdi s’est terminé hier ! Rendez-vous la semaine prochaine pour The Consul.

Bon début de semaine

Clémence Hérout

Plus de billets

BlogCFC was created by Raymond Camden. This blog is running version 5.9.002. Contact Blog Owner