A la rentrée prochaine

DRE

DRE2
DRE3


Mercredi

p


On vous surveille

(suite et fin de mes deux derniers billets...)


La semaine dernière, je vous montrais les artistes des Brigands regardant le public par un œilleton avant une représentation. Que voyaient-ils, de l’autre côté du rideau ?

 

Public Athénée par oeilleton - photo Clémence Hérout



Un champ de vision limité par rapport à ma photo d’avant-hier, mais rendu charmant par le fait de pouvoir regarder sans être vu...

 

Public Athénée oeilleton - photo Clémence Hérout

 


Je dois d’ailleurs avouer que jusqu’à récemment, je ne connaissais pas l’existence de cet œilleton, apposé par Denis Léger, directeur technique de l’Athénée très récemment parti à la retraite.


Et les acteurs d’En attendant Godot qui commence demain, que verront-ils en regardant la salle ? Vous peut-être, si vous avez choisi de venir –sachant que vous avez une dizaine de jours pour le faire : la pièce se joue jusqu’au 27 janvier.

 

Clémence Hérout


Les pieds dans l'eau

Si vous êtes déjà venus à l'Athénée, vous connaissez sa belle façade à verrière donnant dans le square de l'Opéra Louis-Jouvet.

Mais si vous n'y êtes venus qu'en tant que spectateurs, vous ne connaissez pas l'entrée des artistes et du personnel qui donne sur la rue de Caumartin.
La cour est étroite : mais à l'occasion d'une pluie estivale, l'arrière de l'Athénée se découvre dans une flaque…

 



PS : Une certaine Françoise m'a retourné la question d'hier  qui portait sur votre destination de vacances. Réponse : je suis partie à Rome, et je peux le prouver !

 


Toi toi mon toit

Cela fait un petit moment que j'ai repéré la trappe qui mène au toit de l'Athénée.

Seulement voilà, c'est sans doute le seul lieu de l'Athénée où je n'ai pas le droit d'aller seule : il n'était cependant pas évident de me trouver un membre de l'équipe technique pour m'accompagner, le personnel de l'Athénée ayant souvent des choses plus urgentes à faire que de vérifier que je ne glisse pas sur des tôles.

Heureusement, je suis très persévérante (qui a dit "têtue comme une mule"? Papa, Maman, je vous ai entendus !).
Mon dévolu s'est jeté sur Dominique, directeur technique adjoint de l'Athénée et bon photographe amateur, sans doute le plus à même de comprendre que quand on a décidé de prendre des photos à un endroit précis, on fera tout pour mettre l'idée à exécution.

J'ai quand même mis quelques temps à le convaincre : Dominique a du travail, et puis "mais je te jure qu'il n'y a rien à voir sur ce toit! Il y a de la tôle, des cheminées et un bout de l'opéra Garnier, point! L'Athénée n'est pas un bâtiment très haut, on ne voit rien. Et puis tu vas glisser avec tes petites chaussures".
Mais j'ai quand même très envie d'aller ce toit et, heureusement, la technique éprouvée de revenir périodiquement sur un sujet l'air de rien pendant plusieurs mois a finalement marché. Dominique a fini par céder en soupirant ("bon de toutes façons ça ne va pas durer trois heures") et m'a emmenée sur le toit il y a quelques jours. Le pire, c'est qu'il n'avait même pas l'air de m'en vouloir : il s'est laissé prendre en photo de bonne grâce et m'a signalé les quelques centres d'intérêts du lieu.

Dominique

 

Une statue dorée de l'opéra de Paris (Palais Garnier)

 

Un bout de la Tour Eiffel

 

Les statues dorées de l'Opéra Garnier se reflétant dans la vitre de l'immeuble d'en face

 

 

Il se trouve que Dominique et moi ne nous trouvions pas seuls sur le toit : nous étions accompagnés d'une troisième personne, que vous découvrirez demain pour le dernier billet de la saison.

Les Garçons et Guillaume, à table ! de Guillaume Gallienne continue à l'Athénée jusqu'au 17 juillet !



Merci à Dominique pour sa collaboration et à Denis pour le titre.

Plus de billets

BlogCFC was created by Raymond Camden. This blog is running version 5.9.002. Contact Blog Owner