le blog de l'athénée

Ils bloguent pour l'Athénée
La corde verte du lapin qui siffle

Des dessous XXS

Posté le : 17 nov. 2011 05:45 | Posté par : Clémence Hérout
Catégorie : Les espaces

On connaissait les dessous de scène de la grande salle de l'Athénée : spacieux, ils accueillent en effet les ateliers techniques et parfois les loges des musiciens dans le cas de spectacles musicaux.
Pour ceux qui l'avaient ratée, voici une petite vidéo que j'avais faite il y a deux ans pour vous faire découvrir l'endroit :

 

 

Cliquez ici pour voir la vidéo sur YouTube

 

En ce moment, une deuxième salle est utilisée à l'Athénée : la salle Christian-Bérard ou "petite salle" qui, après une belle carrière de réserve à costumes, accueille aujourd'hui Le Shaga.
Qui dit petite salle dit petits dessous : ceux-ci n'ont même pas de vraie porte (en tout cas pas pour les gens de plus de quatre ans)

 

 

À défaut de vastes dessous, la salle Christian-Bérard dispose de vraies loges à découvrir dans un prochain article.


J'en profite pour faire un erratum accompagné de regrets éternels : c'est Denis Léger, actuel directeur technique de l'Athénée, qui fut engagé par Pierre Bergé en 1977 pour conduire les travaux de rénovation et l'ouverture de la salle Christian-Bérard avant d'en devenir régisseur général
(et non, comme je l'annonçais ici, Dominique Lemaire, son adjoint, qui a été embauché quelques années plus tard).
Mais je pense que les concernés ne m'en voudront pas : comme on l'a déjà vu ici par exemple, Dominique et Denis forment un parfait binôme.



Le Shaga se joue dans la mise en scène de Claire Deluca jusqu'au 26 novembre, en même temps que Savannah Bay mis en scène par Philippe Sireuil dans la grande salle.

La corde verte du lapin qui siffle

Et mes fresques, tu les aimes mes fresques ?

Posté le : 14 nov. 2011 07:02 | Posté par : Clémence Hérout
Catégorie : Les espaces

Deux pièces sont actuellement données en même temps à l'Athénée, car il y a deux salles : la grande, celle que vous avez souvent vue en photo sur le blog, et la petite, que beaucoup ne connaissent pas puisque l'Athénée n'y avait pas donné de spectacle depuis 2008.

 

 

Décorée de fresques en trompe l'oeil du plus pur style euh…. (en fait je ne me prononcerai pas sur le style), la petite salle était d'abord un grenier qui servait à entreposer les costumes et accueillait les répétitions du cours de théâtre Jean Périmony.

C'est Pierre Bergé, directeur de l'Athénée de 1977 à 1981, qui a décidé que ce petit espace sous les combles deviendrait une salle de spectacle principalement destinée au théâtre d'essai : pour en assurer la régie générale, il recruta Dominique Lemaire, aujourd'hui directeur technique adjoint de l'Athénée, pour ce qui devait être son premier poste d'une longue carrière dans ce Théâtre.

Nommée Christian-Bérard en hommage au décorateur de Louis Jouvet (qui dirigea l'Athénée jusqu'en 1951), la petite salle fut vidée de ses costumes qui furent restaurés par les ateliers Yves Saint Laurent : issus pour la plupart des spectacles mis en scène par Louis Jouvet, ils se trouvent toujours aujourd'hui à la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent.

Un fidèle lecteur du blog m'a fait remarquer une bizarrerie concernant cette salle, mais cela sera l'occasion d'un prochain billet.

En attendant, vous pouvez la découvrir en vrai avec Le Shaga de Marguerite Duras mis en scène par Claire Deluca et Jean-Marie Lehec.

Bon début de semaine !

D'hier à aujourd'hui

C’est le paradis!

Posté le : 01 oct. 2009 09:09 | Posté par : Clémence Hérout
Catégorie : Les espaces

Je vous l’avais expliqué en novembre dernier (certes, cela date, et je ne vous en voudrais pas si votre mémoire vous faisait défaut : pour les non-souvenants et les nouveaux arrivants, rendez-vous au billet du 19 novembre 2008 ici), l’actuel Athénée est en fait un petit morceau d’un immense théâtre, l’Eden (ou Grand Théâtre), partiellement démoli à la fin du 19e siècle.

L’art français du 19e siècle en général aimait souvent faire grand, multiplier les références au passé occidental mais également tenter quelques emprunts à la culture orientale, essor du colonialisme oblige: dans une petite pièce située au-dessus de la grande salle de l’Athénée, on trouve ainsi quelques traces du décor de la salle dite “indienne” de cet Eden Théâtre aujourd’hui presque disparu.




Au-dessus de la grande salle, l’armature du lustre.

Et tout autour, quelques emprunts (ou supposés tels) à ce que l’on croyait être l’art oriental:





 

Cet ancien salon indien est aujourd’hui essentiellement occupé par l’armature du lustre de la grande salle et sert également de dépôt de projecteurs et autres ampoules. 

Pour y accéder de la grande salle, il faut passer par une porte située en galerie sur laquelle est inscrit : EDEN - SANS ISSUE.

Bonne journée à tous et à la semaine prochaine pour le début de Minetti!

Entretien

En visite - interview!

Posté le : 12 juin 2009 08:58 | Posté par : Clémence Hérout
Catégorie : Les espaces

En journée, lorsque sa grande salle n’est pas occupée par des répétitions, montages, filages techniques, balances et autre maintenance, l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet accueille régulièrement des groupes de visiteurs venus découvrir ses coulisses et son histoire, et il n’est pas rare de croiser des petits groupes en train de déambuler entre le hall d’entrée et la scène.

Ils sont venus à plus de quatre cents depuis début janvier à l’Athénée (soit environ soixante-dix par mois), le plus souvent en groupes constitués par des professeurs du primaire au lycée, des comités d’entreprises, des clubs de sortie, des associations culturelles ou des agences de tourisme.

Auparavant, c’étaient les directeurs techniques ou les chargés de relations publiques de l’Athénée qui se chargeaient de conduire ces visites.
Mais devant la charge de travail représentée, l’Athénée a décidé il y a quelques années de confier cette tâche aux conférenciers spécialisés de l’entreprise Visitez autrement, qui organise des visites de nombreux théâtres parisiens ou de l’Opéra Garnier, mais aussi de musées, monuments nationaux, brasseries ou encore des passages couverts (entre autres).


Rencontre avec Thibault Manchon, son directeur et fondateur
:

« _ Comment vous est venue l'idée de proposer des visites de théâtres?
_ Je suis un passionné de techniques de scène. Depuis l'adolescence, une de mes passions consiste à construire des modèles réduits de salles de spectacle. Lumières, sons, machines à fumée... tout est employé pour reproduire à petite échelle la magie du théâtre.
En 2000, l'idée m'est spontanément venue de faire partager cette passion au plus grand nombre : les visites guidées de coulisses étaient nées !
 
_ Quel est le contenu de la visite de l’Athénée?

_ L'Athénée est un théâtre dont l'histoire, avec l’Eden Théâtre en particulier, les personnalités et la fibre artistique sont un vrai vivier pour conduire une visite passionnante à bien des égards. Aussi le guide aborde-t-il l'histoire (et les tribulations!) de l'Eden Théâtre, le quartier légendaire de l'Opéra où il est construit et l'édification de l'Athénée dans un des jardins d'hiver de l'Eden.
Le parcours de la visite permet ensuite d'évoluer au sein du théâtre, côté salle et côté coulisses. L'occasion est offerte de parler de l'architecture propre à l'Athénée, mais aussi de la scénographie et des techniques et métiers du spectacle.
Dernier volet abordé lors de la visite: la programmation et la personnalité portés par les choix artistiques de la direction.
 
_ Qui sont vos clients?
_ Les visiteurs de l'Athénée couvrent un panel fort large : des groupes scolaires en quête d'initiation aux comités d'entreprise, des associations aux agences de voyages, des entreprises désireuses d'offrir des visites insolites aux visiteurs de passage, avec (comme Tintin…) un passeport de 7 à 77 ans pour entrer en coulisses ! »


Les visites ont lieu toute l’année sur réservation et sont accessibles aux personnes venant individuellement comme aux groupes. Merci à Thibault Manchon et Bénédicte de Landtsheer et bonne journée à tous!


PS : je remercie tous ceux d’entre vous qui ont pris la peine de répondre au sondage et de laisser un commentaire au billet d’hier: moi qui ai promis de répondre à chacun, au vu des textes souvent très drôles et inspirés (ou tout simplement gentils) que vous m’avez laissés, j’ai du travail pour ce matin…
Les retardataires sont acceptés et sondage comme commentaires restent ouverts jusqu’à la semaine prochaine!

voir plus de billets